Brûlures au visage – février 2021

A la base, un accident ; un liquide inodore versé sur un tas de bois sans que je ne le sache, une allumette, un retour de flamme au visage précédé d’une violente explosion.

Je suis rentré immédiatement pour me mettre la tête dans une bassine d’eau froide pendant un bon quart d’heure, puis badigeonné de Biafine.

La douleur commence à se faire sentir, grandissante et permanente. J’ai fait donc appel à Christophe et été surpris que les coupeurs de feu travaillent par téléphone.

Une première séance suivie d’un second appel deux heures plus tard auront permis à la douleur de s’atténuer très rapidement puis de disparaître pour laisser place à une simple gêne.

Le lendemain, mon visage était rouge écarlate, un peu boursouflé mais sans aucune cloque, le jour suivant, j’étais bronzé comme si j’avais passé deux mois de vacances au soleil. J’ai appliqué une crème hydratante plusieurs fois par jour.

En moins d’une semaine, j’avais fini de peler, mon visage était de nouveau celui que je connais ou presque (il faudra encore quelques semaines pour voir repousser mes sourcils).

Mes amis sont tout autant surpris que je le suis quant aux bienfaits de cette pratique et surtout concernant la rapidité de ma guérison.

Un immense merci à Christophe !

PS Lors de l’appel avec Christophe, je ne ressentais aucune douleur au niveau des mains comparativement au visage et ne les lui ai donc pas signalées. Mais elles aussi avaient été touchées. Il aura fallu à mes mains 3 semaines de plus que mon visage pour guérir complètement.

Laurent – Haute-Savoie

 Situation de vie – novembre 2020

Soins à distance (par téléphone) sur 2 jours : j’avais remarqué que je ne pouvais plus aller à la selle, que c’était bloqué. Je mettais cela sur le compte des opérateurs Wifi avec lesquels j’étais en conflit du fait de mon déménagement.  Cela me perturbait beaucoup.

Au cours du soin à distance, il s’est avéré que le déménagement lui-même générait une grosse angoisse et que cela pouvait occasionner un blocage des selles ; Mon problème a été réglé tout de suite. J’ai saigné (rouge vif) le jour d’après puis… c’était fini !

Brigitte – Bourgogne

Situation post-opératoire – septembre 2020

Je tenais à vous remercier pour l’aide et le dialogue apporté suite à l’opération de mon cancer à l’utérus.

Les 3 semaines suivant mon opération n’ont pas été faciles. Les douleurs au niveau du ventre, du diaphragme et du dos n’étaient pas faciles, aussi bien le jour que la nuit.

Sur les conseils de mon fils j’ai appelé Christophe, nous avons dialogué sur les évènements déclencheurs et il m’a aidée à distance avec son magnétisme, il m’a soulagée rapidement de mes douleurs tenaces. Après 2 séances de magnétisme à distance les symptômes ont tous disparu et j’ai enfin retrouvé ma pleine énergie.

Encore un grand merci pour votre aide.

Yvette, Haute-Savoie

Cancer – printemps 2020

Suite à un diagnostic de cancer des seins – bilatéral -, de stade II, chaque sein présentant une tumeur de typologie différente, on m’a proposé un programme de traitement lourd.

Lors de la deuxième perfusion, Christophe m’a accompagnée à distance. Il m’a demandé de visualiser mes cellules n’utilisant que ce qui leur était nécessaire dans la démarche thérapeutique. Lui a soutenu le processus pendant la perfusion. Après environ cinq minutes, après le choc du début de la perfusion, une énergie bienveillante, une force vitale ont commencé à m’envelopper, je me sentais bien.

Au bout de trois jours, au terme des effets de la cortisone et des médicaments préventifs qui atténuent les effets secondaires, les nausées ont commencé. Les médicaments anti-nausées me provoquant des migraines dans les 15 minutes suivant leur prise, je ne les ai donc plus pris. Christophe m’a alors prodigué des soins à distance lorsque les nausées, vertiges ou de l’agitation, étaient trop forts. J’ai ressenti à chaque fois la connexion avec son flux énergétique bienfaisant et apaisant descendre de mon crâne, latéralement dans tout le corps.

Les soins de Christophe m’ont beaucoup aidée. J’ai  senti cette énergie « d’appui » effectuer un travail intérieur restaurateur.

Au moment où j’écris ces lignes, je suis sortie de la phase la plus invasive du traitement et suis en chemin vers la rémission.

Ma gratitude envers Christophe est immense !

Béatrice – Jura suisse